Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
www.belelaneditions.com
écrire et lire sans frontière
 

                                  écrire est un acte d'amour   
                                                                                                         lire est un acte de liberté

 
Vign_COUV_VADS_POUR_PUB

 

 

  

Ce pourrait être une histoire d’amour, une occurrence de terme qui scande les différentes actions ou réflexions qui forment le tissu de l’ouvrage. Mokrane MAAMERI, ce natif de la Kabylie, Algérie, nous fait ressentir à quel point la littérature, à travers l'exile, peut nous métamorphoser, transformer et changer notre façon de pensée. Même si l’on prend comme référence des événements qui ont eu lieu des années ou siècles – ils appartiennent canoniquement encore au présent,-il n’existe pas de frontières à la liberté de penser. Il parait bien vivant, toutefois, en cet automne de rentrée littéraire, parler de ce livre dans lequel, l’auteur transforme sa quête personnelle d’érudition en voyage littéraire, parfois poétique, souvent tonitruante et ce,  dans une fascination contagieuse, parait bien opportun. 

La rentrée littéraire 2019
Vign_044

Au total, 524 romans, dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie d'ici fin octobre. Depuis deux deux semaine, la frénésie est la même dans toutes les librairies de France qui réalisent durant la rentrée littéraire de septembre un tiers de leur chiffre d'affaires annuel. Phénomène typiquement Français, c'est la rentrée la plus resserrée depuis vint ans.

 Entre les auteurs attendus, les romanciers à succès qui font marcher le commerce et les nouveaux venus à découvrir parmi les 82 premiers romans de cette rentrée, comment s'y retrouvé ?   

Parmi les nouveaux, Kaouth Adimi signe un roman à chaque rentrée littéraire ou presque depuis quatre ans et de plus en plus grand tirage. Avec Les petits de Décembre, elle raconte l’Algérie d'aujourd'hui dans un conte tragique. 

 L'histoire: Delly-Brahim, petite ville à l'Ouest d'Alger. Trois enfants, deux garçons et une fille, jouent sur le terrain vague planté au cœur de la cité du 11 décembre 1960 (date des grandes manifestations dans tous le pays pour l'indépendance de l’Algérie). Inès, Jamyl et Mehdi s'y retrouvent presque tous les jours, même quand le terrain, détrempé par la pluie devient une large étendue de boue. 

 
        
édito

De tout temps, l'écrit continue à ensemencer le sillon de la littérature et de la communication. Entre ces deux modes d'expressions a priori si prêt si éloigné; un point commun: une tendance rémanente à les considérer comme fondement de la civilisation légitimement noble au sens propre du terme ou en tous cas plus universel. C'est même pour les acteurs du livre, un véritable cheval de bataille: Néanmoins il n' y a aucune raison de considérer l'oralité comme primitive. 

C'est une de mes obsessions pour la littérature, si bien qu'elle n'est qu'un moyen de communication, mais l'objet littéraire reste artistique, il doit se faire sentir dans toute sa puissance et encore que cet objet littéraire une fois donné à travers de son langage, méritait d'être lu, d'être par là dévoilé et finalement achevé car il n'y a d'art que pour et par autrui. C'est autour de cette légitimité littéraire que j'écris, car convaincu de la puissance de la plume, de la puissance du mot comme contenu, voire pragmatique.

Si la littérature relève traditionnellement de la fiction, elle sait aussi incorporer le réalisme jusqu'à même s'aventurer parfois dans le champs d'engagement. Certes, l'auteur puise parfois directement à la source du vécu - celui de son enfance. Il reste, cependant la question de savoir ce qui dans l'écrit relèverait de la littérature. Ainsi, chez Victor Hugo, "le roman côtoie tant le romantisme que le réalisme". Mais l'important n'est pas là: car que ce soit de la fiction ou du réel, tous genres littéraires ont la capacité à transformer le monde, ou du moins à créer un espace de rencontre et de partage du monde sensible, si bien que virtuel. C'est cet espace virtuel commun que j'invite lecteurs et lectrices à venir partager avec moi

M. Mamery

      responsable éditoriale     

 

 

    

                                       

copyright © 2014-2015 Belelan Editions
Créer un site avec WebSelf